Gerard AUBINEAU

25 mai 2019

Conseil municipal du 24 Mai

Question 7

Sur la réhabilitation du théâtre de verdure: je pourrais vous  féliciter  pour cette belle initiative  mais j’ai quelques questions à vous poser. 

Comment cette réhabilitation va-elle  être effectuée : 

1 - par un promoteur privé ?

2 – par le travail et la réflexion des Clamartois ?

Pour  une première phase on pourrait faire intervenir les élèves des écoles lors d'un travail commun entre

1° les Archives Municipales et les classes (recherche de docs etc...)

2° les artistes  avec un concours de maquettes,

3° les médiathèques pour une exposition d'archives et restitution des travaux des classes (maquettes, dessins ...)

Puis dans la phase suivante , construction avec la participation des associations  de réinsertions (jeunes en difficultés, sans emploi...)

Voyez Mr le Maire il y a 2 conceptions  le privé ou les Clamartois  c’est 2 conceptions différentes  une plutôt de droite et la mienne de gauche  qui serait de faire  intervenir, participer et investir le plus de Clamartois dans la vie de la culture pour tous.

Évidemment, je vais voter cette convention pour faire aboutir ce projet,  tout en vous demandant de réfléchir à mes propositions

Question 9

 Aide pour financer l'acquisition de dispositifs anti-intrusion pour les particuliers.

Mr le Maire plusieurs  questions sur cette délibération :

Est-ce bien légal?  Cette mesure  est-elle bien réfléchie ou est-ce une démarche électorale pour 2020 ?

Comment cela sera-t-il financé?

Que fera la Ville si tout le monde le demande, même si c’est plafonné à 400 euros par logement ? je reconnais que je ne peux pas voter contre cette délibération

je reconnaîs que je ne peut pas être contre le fait d’apporter du
confort et du mieux vivre aux habitants 

Je voterai pour cette délibération

 Question 11: quel est le projet sur cette parcelle en L

Agrandissement d’un logement existant ou autre chose ?

 Question 13: PC déposé par SPLA pour phase 1 opération Gare. Voici ma proposition de texte:

 "Ce projet de délibération vient trop tard ou trop tôt.

En effet , il s'agit d'une partie du programme de l'opération Gare ayant fait l'objet d'un délibération du CM fin  2015. Celle-ci  avait été préparée par une enquête publique et une concertation approfondie, la constitution d'un jury pour éclairer le choix de la Ville après appel à projet auprès de 3 promoteurs.

C'est Icade qui avait été retenu, sur la base d'un programme comprenant 284 logements dont 82 logements sociaux, 2585 m2 de commerces , 1 hôtel, 1 espace de bureaux co-working de 583 m2, une crèche et une école.

La réalisation de l'opération était prévue en 2 phases, avec pour chacune un programme détaillé.

Depuis, la première partie de la phase 1, comportant 54 logements et des commerces, a été engagée et est en cours de construction. Icade avait déposé un PC pour l'ensemble de la phase 1, qui a semble-t-il été abandonné ou est devenu obsolète.

 Fin 2017 la Ville a décidé de redonner le pilotage de l'opération à la SPLA Panorama (devenue de compétence territoriale) et de lui vendre les terrains déclassés.

 Début avril 2019, nous avons découvert que la SPLA déposait une nouvelle demande de PC avec Enquête Publique, annoncée selon les règles légales , mais en toute discrétion.

 Celle-ci s'est déroulée du 3 avril au 4 mai 2019, en plein congés scolaires.

 Malgré tout, la population a réagi et 140 contributions ont été déposées ou adressées au Commissaire-Enquêteur.

La population et moi-même  sommes dans l'attente de ses conclusions.

Il n’y a  pas eu de réponses claires aux questions posées:

Pourquoi est-ce la SPLA qui a déposé cette demande de PC et non Icade ?

Ce lauréat du concours de 2015 a-t-il jeté l'éponge ou été éliminé ?

Pourquoi une nouvelle enquête publique, si ce n'est pour faire entériner une modification du programme d'origine approuvé opar le CM?

Les locaux de bureaux  co-working ont disparu pour faire place à plus de commerces, la crèche a été reportée en phase 2, la proportion de logements sociaux est repassé sous la barre des 30%, le nombre de places de stationnement pour les logements a diminué.

Il me semble que ces modifications auraient dû faire l'objet au minimum d'une présentation en CM et au Comité de Pilotage Gare avant le dépôt de PC.

C'est pourquoi je dis que cette délibération "vient trop tard".

Mais elle vient aussi "trop tôt" puisque le Conseil Municipal n'est pas informé des conclusions du Commissaire -Enquêteur, si tant est qu'elles soient rendues à ce jour.

Le Conseil n'est pas tenu informé non plus des remarques de la DRIEE sur le projet de PC.

Dans ces conditions, je considère que nous ne pouvons valablement délibérer ce jour sur cette demande, et que nous ne pourrons le faire qu'après la publication et l'examen du rapport du Commissaire Enquêteur, et plus ample information des habitants et du Conseil Municipal. " 

Question subsidiaire: le projet de délibération mentionne que le PUP avec le Territoire prévoit une participation financière de celui-ci  à la "rénovation" des rues adjacentes (Hébert, jean-Jaurès et Fleury)

C'est Très Bien , mais de quoi s'agit-il précisément ? 

 Question N° 14

Monsieur le Maire la délibération sur l’Approbation d’une convention de délégation de maîtrise d’ouvrage temporaire avec l’ONF sur la parcelle 1 de la forêt domaniale de Meudon  est une bonne action pour les familles clamartoises,  mais comment dans le même temps vous demandez à supprimer 3000 m² de foret pour faire 3 voies de circulation de voitures et 2 voies pour le T10

Je ne comprends pas cette incohérence ,  c’est complètement contradictoire : le tramway est fait pour réduire les circulations de voitures et ainsi réduire les effets de serre. 

 

Posté par gerard aubineau à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 février 2019

Grand Débat le 19 Février 2019

Bonjour à tous

Certains auront des doublons car il ya des listes qui se regroupent

Nous tenions à vous remercier d’avoir participer au débat du 19 février

Grace à vous ce fut une réussite

Gérard  et Pierre

 

Comme nous nous étions engagés j’ai transmis sur le site du Grand débat

Restitution du Grand débat qui a été mis sur le site  

Résumé des doléances du Grand Débat  du 19 février 2019

Pour le débat il y avait 123 personnes  pour débattre des 4 thèmes suivants :

1 - La fiscalité et les dépenses publiques 

2 - L’organisation de l’Etat et des services publics

3 – la transition écologie

4 – démocratie et citoyenneté

Doléances pour chaque thème

 

1 - La fiscalité et les dépenses publiques

Pas de baisse pour les services publics à l’agonie et s’effondrent

Evasions fiscales illégales (80 milliards )

Choix de société

Train de vie de l’état

Arrêtons les privilèges

Distinguer les finances et services publics

Scandales sur le train de vie de l’État et des niches fiscales

Stop aux privatisations

TVA  produits de 1ère nécessité

Harmonie fiscale européenne

Fraude fiscale légale et illégale

Recettes publiques (457 cas de manque à gagner

Suppression d’échelon de gestion des religions

Perte de pouvoir démocratique des communes

Aucune contrepartie de la distribution d’argent ? CICE

De moins en moins de contrôles fiscaux

Perte de 30% de recette des impôts à cause des prélèvements  à la source estimé !

 

2 - L’organisation de l’État et des services publics

Échelons trop éloignés des citoyens

Redonner du pouvoir aux communes

Difficulté de se loger en région parisienne

Rémunérations des enseignants français inférieur à celles des autres pays européens

Redéfinir l’éducation Nationale car il y a des réformes très inquiétantes pour nos enfants

Problème de la suppression de la taxe d’habitation

Tous les échelons traitent quand même me mêmes sujets

Contrôler le fonctionnement des services publics pour une amélioration

Rentabilité du secteur social

Prise en compte du terrain et de l’humain

Services publiques indispensables ne peut et ne doit pas être privatisé

Gestion uniquement financière de la part des énarques  au pouvoir

Mille feuilles (député, canton, intercommunalité etc.…)

Aide Sociale à l'Enfance : mauvais fonctionnement, service en souffrance

Réduction du nombre de députés et sénateurs

Introduction de la proportionnelle aux législatives

Modification des modes de scrutin

Économies réalisées grâce  aux intercommunalités

 

3 – la transition écologie

Incitation à changer de véhicule : c’est une arnaque

Développer l’utilisation du ferroutage

Non à la privatisation des autoroutes

Quelle est l’utilisation des taxes ?

Quel avenir pour notre humanité ?

Plan internationales pays

Les plus pauvres sont les plus touchés

Pas de transition écologique  sans justice sociale et inversement

Lutte contre obsolescence programmée

Bilan carbone des politiques des entreprises

Informer les populations sur le développement durable

Comment réduire la consommation sans qu’il n’y est pas d’incidence sur l’emploi ?

Consommation = Bonheur

Minimalisme de la consommation

Modification du PLU qui doit rester aux communes

 4 – démocratie et citoyenneté

 

Référendum local pour des projets supérieur à une certaine somme (commune et territoire)

Bilan carbone

Le mouvement des gilets jaunes et le grand débat doivent permettre de continuer à faire (Vivre Ensemble)

Représentativité des élus puisqu’ils sont énarques

R I C : Voix du peuple  et Non remplacement des institutions

La démocratie doit s’exercer du bas vers le haut

Introduire plus de proportionnelle

Danger de certains référendums 

R I C : législatif , abrogatif et constitutionnel, révocatoire en toutes matières

Élection des patrons grandes entreprises

Informer pour décider ensemble

VI éme République

Posté par gerard aubineau à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 février 2019

Grand débat

Bonjour à tous,

Dans le cadre du grand débat National voulu par le Président de la République, je vous invite à la salle Hunebelle pour

le mardi 19 février 2019 à partir de 20h00.

Pierre Burnichon et moi-même organisons un grand débat que le Maire ne souhaitait pas organiser. 

Nous souhaitons la présence de toutes les personnes qui sont intéressées.  

Nous pensons que les Clamartoises et les Clamartois doivent avoir la possibilité de s’exprimer et d’en faire part au Président.  

Nous préparerons un (ou des) cahier(s) de doléances que nous adresserons au Président.

Faites circuler à tous vos contacts, MERCI.

Posté par gerard aubineau à 08:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Grand débat

Hier 24 janvier j'ai été reçupar Mr le Maire de Clamart pour lui demande d'organider un grand débat comme le demande le Président de la République

Suite à tout ce qui se passe dans le pays avec les gilets jaunes qui portent des revendications légitimes

La réponse du gouvernement et du Président E Macron  c’est un  grand débat national

L’objectif est de permettre à chaque citoyen de faire son témoignage, d’exprimer ses attentes qui sont nombreuses.

Ces  doléances doivent être recueillies en mairie.

Je vous demande que cela ne peut se faire sans la participation de l’opposition, je propose donc mon aide pour faire parti de l’exécutif.

Je propose de ce faite la mise en place d’un cahier de doléances

Je suis à votre disposition

Réponse

je ne veux pas organisr un débat pour faire le jeu de Mr Macron c'est trop lui rendre service et je ne comprends pas pourquoi vous voulez en faire un

si vous voulez l'organiser pas de souci vous aurez une salle à dispo

je vais envoyer des cahiers de doléances à chaque électeur

Moi

Je ne comprends pas pourquoi vous ne faites pas de grand débat, on pourrait savoir ce que pense la population de la politique actuelle  et envoyer toutes les doléances des gens  car des propositions il y en a beaucoup

36000 cahiers  combien cela va couter à la ville c'est une dépense inutile  on peut faire autrement

 

Posté par gerard aubineau à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2018

Démocratie à la mairie

Mr Berger a la mémoire courte : ce qu’il dit Clamart info avril 2011 «  Premier indice de l’état de la démocratie à Clamart. Ce confetti comme seul espace de communication toléré  par le Maire à son opposition » « 

Je crois qu’il vaut mieux en rire, ce que vous me réservez c’est loin d’être à la hauteur de vos propos !

 « La démocratie participative est transformée en escroquerie intellectuelle et ses outils sont connus : réunions alibis, concertation bidon »

Il n’y a plus de réunions de conseil de quartier dans le sens de donner la parole aux habitants, réunion publique du maire  en guise de réunion de CQ  ou le représentant du quartier à 2 minutes pour s’exprimer.

La parole est donnée à un seul habitant choisi et dans certains conseil de quartier les gens ont refusé de prendre la parole

Il n’y a pas de représentant de l’opposition  dans les instances municipales (Ex Clamart habitat etc….)

Pour élire le CA de Clamart Habitat. Le maire grand démocratique a fait croire aux élus et au public qu’il pourrait élire un conseiller municipal de l’opposition.

 Il a fait voté 2 listes  dont une avec  l’élu de l’opposition tout en sachant qu’il ne serait pas élu  Vivre la Démocratie de Mr le Maire.

Il refuse que l’opposition siège dans les instances communales. Il serait démocratique que la majorité comme l’opposition soient représentées.

Bonne et heureuse année 2019  à tous

Posté par gerard aubineau à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2018

Plan Métropolitain de l'Habitat et de l'Hébergement

Le décret de mars 2018 sur le Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement a été  voté par la Métropole  Donc applicable

Le Maire  et sa majorité ont voté Contre au CM du 11 octobre 2018

Voici les 6 axes de ce plan : 

. - Maintenir le rythme de production de logements neufs sur la durée du PMHH, en veillant à une répartition de l’offre équilibrée dans l’espace métropolitain,

- Tenir compte de la diversité des besoins des ménages et permettre la construction de parcours résidentiels fluides : développer une offre de logements mixte et accessible,

- Favoriser la mobilité et la mixité au sein du parc social et optimiser l’occupation des parcs de logements existants (privé et social),

- Permettre le parcours résidentiel des publics en difficulté en renforçant le lien entre l’hébergement et le logement,

- Accompagner et renforcer la dynamique de rénovation du parc existant,

- Assurer la gouvernance partagée, le suivi et la mise en œuvre du PMHH. 

Question du CM du 11 octobre 2018 

Avis sur le projet de Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement

En ce qui concerne le Plan d’Actions :

Le programme d’actions demeure un inventaire de principes et d’intentions dont les calendriers de mise en

oeuvre, la territorialisation des actions renvoient le plus souvent à des études ou à des
groupes de travail ultérieurs peu précis.

Ces actions ne font l’objet ni d’une évaluation financière comme l’impose l’article R 302-1-3 du Code de la construction et de l’habitation, ni d’une étude foncière telle qu’exigée par le décret du 1er mars 2018.

Il en résulte que les dispositifs métropolitains programmés ne peuvent être évalués dans leur viabilité

Au vu de ces éléments, il est proposé au Conseil municipal d’apporter un avis défavorable sur le projet de Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement, arrêté par le Conseil métropolitain en date du 28 juin 2018 pour les raisons suivantes :

- le programme d’actions n’apparait pas suffisamment détaillé et les objectifs chiffrés garants de la soutenabilité financière et opérationnelle de ces actions ne sont pas évalués,

- les objectifs du PMHH en matière d’aide à la pierre ne sont pas adaptés aux situations locales et demeurent dangereux pour les dispositifs existants ; le dispositif foncier envisagé est aussi couteux qu’inutile au regard des dispositifs existants (EPFIF),

- l’objectif du nombre de places d’hébergement à atteindre à Clamart est totalement déraisonnable au regard de la situation existante (près de 10 fois les objectifs de la loi Molle) et de la conformité de Clamart à la Loi SRU.

Enfin le plan donne à la Métropole des ambitions irréalistes en matière de politique foncière qui vont lourdement peser sur ses finances ou déboucher inévitablement sur un effort fiscal supplémentaire demandés aux contribuables locaux ; alors même que la région Ile de France est déjà dotée d’un outil parfaitement adapté et financé ’Etablissement public d’Ile de France (EPFIF). 

Mon intervention au conseil municipal du 11 octobre 2018 

Nombre de  logements à  construire par an (2018-2020)      270

Aujourd’hui avec toutes les constructions qui ont démarrées vous en êtes à combien c’est plus que le chiffre annoncé j’aimerai bien avoir les vrais chiffres de construction

Nombre de logements sociaux à produire par an (2018-2020)   70

Comment pouvez vous contestez ce chiffre de 70 log alors que c’est la base de votre programme que vous vous êtes fixés et que je conteste depuis le début

Monsieur le maire si vous pouviez votre  intention réelle est de ne pas  construire de logements sociaux et encore moins des places d'hébergement

C'est l'occasion de vous demander  combien de logements locatifs sociaux ont été effectivement réalisés depuis 2014, y compris sur les programmes engagés avant par l'ancienne municipalité..

NON Monsieur le Maire Président du territoire je ne vous laisserai pas casser la LOI SRU sur  le fond avec vos amis  et j’espère que des villes comme Neuilly et d’autres serons obligées de construire des logements sociaux

Si vous êtes contre le logement social il faut l’assumer publiquement et politiquement c’est tout simple 

Nombre de places d’hébergement/ logements adaptés à construire par an sur la durée du PMHH (6 ans)  6

Peut être que le chiffre est disproportionné comme vous le dites  mais entre l’état actuel de la situation et ce chiffre il y a de la marge et de toute façon vous ne le respectez pas sur pour les places d’hébergement,  ce ne sont pas les demandes exprimées qui font une politique de réponse aux besoins, il faut affirmer une politique de rééquilibrage a l échelle métropolitaine et ne pas tout concentrer dans le 93!

C’est vrai que ce plan n’apparait pas dans les détails financiers et urbanistes mais je vous rappelle que vous faites la même  méthode pour  certaines de vos délibérations.

Elles ne sont vraiment pas détaillées et vous êtes obliger de les repasser en conseil municipal

Quand à la loi molle  on en est loin   et quand à la loi SRU on est dans le créneau mais pour combien de temps  je vous rappelle qu’en vous avez été élu  nous étions à 26% de logs sociaux  on verra en 2020 

Je pense qu’en matière de logements  une autre politique est possible pour loger les clamartoises et clamartois

Evidemment je voterai CONTRE votre délibération  car le PMHH n’est pas à la hauteur de mon espérance  mais il  a le mérite d’existé  et d’avoir eu un point d accord avec des maires aux sensibilités différentes dans la commission logement.
 et c’est in croyable les prises de position des élus qui votent POUR à la métropole et CONTRE au territoire comme vous

 J’espère que vous l’avez l’expliqué à vos élus et au public

Posté par gerard aubineau à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2018

Conseil municipal du 11 octobre 2018

Voici mes interventions aux différents points importants du conseil

Question N° 4

-          Pour l’école Jules Ferry Pourquoi cette augmentation de couts

-          Projet "Grand Canal" si l'on en croit la dernière révision du PLU, qui n’est  pas très claire Pourquoi  le groupe scolaire est décalé à 2019Comme j’ai  voté contre le budget primitif 2018... je voterai contre pour cette décision modificative

Question N° 6

le stationnement, un des sujets les plus polémiques et souvent fantasmatiques qui existent... Une 1ère remarque: la mairie de Clamart devrait embaucher un statisticien car ils ont une vision vraiment curieuse des sondages ou autres enquêtes. Le résultat de 73,62% pour le projet est ridicule de précision.

Combien d'habitants ont été consultés,

Combien ont répondu et que représente donc vraiment ce résultat...

Ceci dit, c'est vrai que des habitants "frontaliers" de communes à stationnement payant se plaignent de l'occupation du domaine public clamartois par des véhicules ne pouvant plus se garer longtemps dans les communes voisines... Il est dit qu'il est établi une zone résidentielle pour permettre le stationnement plus facile des habitants de cette zone: ils n'ont pas de garage? (en fait, ça dépend: certains n'en ont pas ou pas d’adapté aux véhicules actuels de plus en plus gros; d'autres utilisent leur garage pour d'autres choses et encombrent l'espace public avec leurs voitures.

Concernant ce sujet, vu comment c'est présenté, On ne comprend pas si vous allez installer des horodateurs...

L'enquête n’est pas claire Les habitants ont surtout vu le sujet: "on ne va pas payer et les étrangers vont payer"... Or, je crois avoir compris mais peut-être n'est-ce pas vrai, que les habitants devront payer le macaron annuel: Pouvez vous l’expliquer

Un beau cadeau aux commerçants.

Pourquoi ce raisonnement est appliqué seulement pour les commerçants et pas pour les habitants qui prennent la peine de louer des places de parkings au lieu d'occuper l'espace public? Donc, je vous propose d’étendre cette mesure aux clamartois

Question N° 12

Je ne vais pas reprendre les 6 axes d’orientation de ce plan du PMHH  je vais aller à l’essentiel.

Nombre de  logements à  construire par an (2018-2020)      270

Aujourd’hui avec toutes les constructions qui ont démarrées vous en êtes à combien c’est plus que le chiffre annoncé j’aimerai bien avoir les vrais chiffres de construction

Nombre de logements sociaux à produire par an (2018-2020)   70

Comment pouvez vous contestez ce chiffre de 70 log alors que c’est la base de votre programme que vous vous êtes fixés et que je conteste depuis le début

Monsieur le maire si vous pouviez votre  intention réelle est de ne pas  construire de logements sociaux et encore moins des places d'hébergement

C'est l'occasion de vous demander  combien de logements locatifs sociaux ont été effectivement réalisés depuis 2014, y compris sur les programmes engagés avant par l'ancienne municipalité..

NON Monsieur le Maire Président du territoire je ne vous laisserai pas casser la LOI SRU sur  le fond avec vos amis  et j’espère que des villes comme Neuilly et d’autres serons obligées de construire des logements sociaux

Si vous êtes contre le logement social il faut l’assumer publiquement et politiquement c’est tout simple

 

Nombre de places d’hébergement/ logements adaptés à construire par an sur la durée du PMHH (6 ans)  6

Peut être que le chiffre est disproportionné comme vous le dites  mais entre l’état actuel de la situation et ce chiffre il y a de la marge et de toute façon vous ne le respectez pas sur pour les places d’hébergement,  ce ne sont pas les demandes exprimées qui font une politique de réponse aux besoins, il faut affirmer une politique de rééquilibrage a l échelle métropolitaine et ne pas tout concentrer dans le 93!

C’est vrai que ce plan n’apparait pas dans les détails financiers et urbanistes mais je vous rappelle que vous faites la même  méthode pour  certaines de vos délibérations.

Elles ne sont vraiment pas détaillées et vous êtes obliger de les repasser en conseil municipal

Quand à la loi molle  on en est loin   et quand à la loi SRU on est dans le créneau mais pour combien de temps  je vous rappelle qu’en vous avez été élu  nous étions à 26% de logs sociaux  on verra en 2020 

Je pense qu’en matière de logements  une autre politique est possible pour loger les clamartoises et clamartois

Evidemment je voterai CONTRE votre délibération  car le PMHH n’est pas à la hauteur de mon espérance  mais il  a le mérite d’existé  et d’avoir eu un point d accord avec des maires aux sensibilités différentes dans la commission logement.
 et c’est in croyable les prises de position des élus qui votent POUR à la métropole et CONTRE au territoire comme vous

 j’espère que vous l’avez l’expliqué à vos élus et au public

 

Question N° 13

Je vous rappelle que la mairie par votre position vous embêter tous ceux qui prennent le train, depuis fin 2014, pour avoir fermer la place et cyniquement faire constater que personne n'y passait...

 Tout cela pour que ça dure des années et que les projets si urgents (dont le fameux parking public) ne se réalisent pas...

Nous ne sommes pas pressés qu'ils se réalisent mais, quoiqu'il en soit, les voyageurs auraient pu être enquiquinés sur moins d'années!

Est-ce que le recours contre le déclassement n’est pas purgé

 

 la SPLA est une boîte opaque où il n'y a pas de représentant d'opposition et que pour l’instant vous avez la main  mais qu’en sera-t-il en 2020

vous prenez des décisions sans qu’il y est un droit de regard comme un conseil municipal ou territorial:

pourquoi la Mairie n’a pas vendu les terrain directement à ICADE  étant donné que la SPLA est une société privée

Est ce que tous les recours sont  terminés

Le programme prévu est-il maintenu avec une crèche et 30% de logements sociaux ? Pourquoi le bâtiment de logements en cours de construction ne comporte-t-il pas de logements sociaux ?

Quel est le nouveau planning suite au retard du métro (ouverture 2025)?

 

Question N° 14

Juste un mot au sujet de la SPLA qui joue au Monopoly a racheté tous les commerces avec certaines difficultés sauf que ce n’est pas un jeu

Pouvez vous me dire  pourquoi on ne parle plus du Monoprix  vous auriez peut etre des difficulté avec les carrefour actuel qui ne veut pas partir 


Question N° 16

Je vous remercie pour ce document car c’est la loi 

je l’ai parcouru même si pour moi le contenu me semble tres opaque

J’ai juste une question concernant les salaires

Il s’agit  peut être d’une mauvaise interprétation de ma part mais vous indiquez  qu’il y a 2,56 employés et un cout de 202 772€  sans les charges sociales  cela signifie-t- il que le salaire mensuel est de 6600€ . Quels sont les postes occupés

 Tout ce que j’espère Mr le Maire que la SPLA ne finisse pas comme la SEMARC du temps jadis

Mon vote sera le même qu’à la création  contre

ENSUITE IL Y A EU 2 VOEUX ET UNE QUESTION ORALE

 

Posté par gerard aubineau à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

Projet Hunebelle

Article Clamart info de juin

Le projet Hunebelle du Maire : le projet de trop !

Projet disproportionné,  pharaonique à  50 millions d’euros

Coûts  exorbitants, inquiétude financière pour les prochaines années, augmentation des impôts

Clamart a-t-il besoin de ce projet ?  Les athlètes disent non, nous voulions simplement une piste convenable pour faire du sport

Le sport à quel prix ? Nous sommes loin du sport pour  « tous » 

NON, la sélection des plus riches est déjà faite.

Article complet

Je projet Hunebelle sera le projet de trop, le gymnase Deschamps sera détruit au détriment d’un projet disproportionné,  un projet pharaonique de  50 millions d’euros.

Un coût  exorbitant, une forte inquiétude financière pour les prochaines années, des augmentations des impôts directs ou indirects seront à l’ordre du jour dans les prochaines années

Clamart a-t-il besoin de ce projet ?

 Les athlètes disent non, nous voulions simplement une piste convenable pour faire du sport et se retrouver en famille comme nous l’espérions dans le cadre du sport pour tous et non réservé à une élite avec une sélection faite par l’argent.

Ce n’est pas ce qu’ont demandé les clamartoises et clamartois car ils aiment le stade Hunebelle avec son charme, son esprit conviviale et familial.

 

 

Posté par gerard aubineau à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2018

Question du CM du 23 mars 2018

Question n°16 de l’ordre du jour du conseil municipal du 23 mars 2018

SPLA Panorama - Cession d’une participation au capital à l’établissement public territorial Vallée sud Grand Paris conformément à l’article L1521-1 du Code général des collectivités territoriales.

Mon intervention au CM

Vous faites référence à la métropole de Lyon alors que sommes en région parisienne 

Vous faites ces transferts ce qui veut dire que la ville se retrouve minoritaire  donc la ville perd le contrôle des opérations  de la  SPLA  sauf le marché du Trosy.

Comment les conseils de quartier auront les informations.

Vous confondez les assemblées  générales et les conseils d’administration.

Monsieur le maire vous faites  des emprunts  garantis à long terme ( ex : clamart habitat ) que je peux qu’approuvé et d’autres à moyen terme où je n’ai pas vu le chiffre exact et le nombre d’années, quel sera le cout pour la ville et le financement sera t-il équilibré ?

Comme la ville ne maitrise plus rien et c’est le territoire qui gérera le déroulement des travaux  de plus prévu déjà avec un retard d’un an soit 2025.

Est-ce qu’il y a un problème que nous ne connaissons pas ou caché ?

Pourquoi vous ne lancez vous pas les travaux de la phase A1?

rue jean Jaurès / Fleury

le parking de 200 places

 les logements

Est-ce que la crèche sera maintenue?

Est-ce que l’école sera maintenue?

Pourquoi vous faites voter  une délibération alors que les conditions financières ne sont pas définies ?

Vous allez voter à l’aveuglette !

Comment vous osez nous demander de voter cette délibération sans avoir donner les bases des conditions financières ?

C’est incroyable et non respectueux des élus de la majorité et de l’opposition  et de la population

Aujourd’hui vous avez l’air de maitrisez les choses mais demain après de nouvelles élections si ça change   alors que se passera-t-il ?

Mon article de Mai Clamart info sera sur cette base  

Posté par gerard aubineau à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2018

Démocratie municipale

Au dernier conseil municipal du 26 janvier 2018 

La question N° 34 était :

Proposition de la Ville relative à la composition du Conseil d’administration (CA) de

l’OPH Clamart Habitat dans le cadre du rattachement au Territoire Vallée Sud Grand

Paris – Délibération modificative.

Clamart habitat n’existe plus maintenant c’est Clamart territoire  T2  

Le maire grand démocrate a fait croire aux élus et au public qu’il pourrait élire un conseiller municipal de l’opposition dans cette commission.

Il a donc demandé à l’opposition de présenter un élu  tout en sachant qu’il n’y aurait aucune suite, sachant qu’il n’en voulait pas.

C’est aussi ça la démocratie de Mr Berger !

Théoriquement  la vraie démocratie était de faire une seule liste commune avec un élu de l’opposition mais Mr Berger a décidé de faire deux listes. 

Evidemment les votes ont lieu sans surprise : la liste de la majorité municipale, bien entendu  sans élu de l’opposition,  a été élue avec 36 voix.

La démocratie du Maire est de faire croire au public qu’il est un grand démocrate mais le public n’est pas dupe il a vu le vrai visage du Maire. 

. Il refuse bel et bien que l’opposition siège dans les instances communales. Il serait démocratique que la majorité comme l’opposition soit représentée. 

Y compris dans les conseils de quartier les habitants n’ont qu’à appliquer ses volontés.

Ils ne décident de rien, ni de l’ordre du jour, des questions  d’ailleurs certains habitants sont très déçus.

 Nous sommes loin de la chartre des conseils de quartier  voté par l’ensemble des élus en 2004.

De 2001 à 2014 les élus de l’opposition siégeaient dans toutes les instances  communales à la proportionnelle  et pourtant rappelez-vous de ses écrits lors de la campagne électorale. 

Faire des propositions démocratiques et les appliquer ce n’est pas la même chose  

Posté par gerard aubineau à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]