Gerard AUBINEAU

28 avril 2017

1er MAI Muguet du Parti

Bonjour  cher ami et camarade

 Le 1er Mai est un moment fort pour le Parti communiste dans les luttes, la fraternité  et l’espoir de changer un cette société

Ce jour  du 1er Mai  nous serons à nos postes pour le muguet révolutionnaire

je dis  à lundi 

Voici les endroits des tables et des responsables :

 

Pont du Docteur Calmette :

Gérard AUBINEAU. Françoise PRUSKI. Alain CONZELMANN. Bernard JACQUINOT

Intermarché 

Michel et Quentin LEFEVRE

Rond point Pompidou :

Jean Marc SEYLER. Dominique BALLUTAUD. François DURAND. Agnes LEROY

Posté par gerard aubineau à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2017

Election présidentielle 1er tour 23 avril 2017

Le second tour de l'élection présidentielle opposera la candidate de l’extrême-droite raciste et xénophobe, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, candidat que les milieux financiers se sont choisi pour amplifier les politiques libérales dont notre pays souffre depuis 40 ans.

C'est une situation extrêmement grave pour notre pays. 

L'extrême-droit est au second tour et la gauche est éliminée.

Pourtant, pour la première fois depuis des décennies, des millions de citoyen-e-s, qui aspirent à la transformation sociale, ont presque réussi à hisser leur candidat Jean-Luc Mélenchon au second tour.

Tous ceux qui ont été trahis par les politiques menées par Hollande et Valls et se sont mobilisés pour la présence de Jean-Luc Mélenchon au second tour éprouvent ce soir des sentiments mêlés et contradictoires.

 Les  19,68 % obtenus par Jean-Luc Mélenchon lèvent un espoir nouveau pour l'avenir, pour réinventer la gauche nouvelle qu’attend notre pays, pour déverrouiller le système politique et la démocratie.

C'est un score remarquable et inédit pour un candidat de transformation sociale depuis 1981.

Le combat continue pour ces millions de jeunes, de femmes et d’hommes qui aspirent à une nouvelle société débarrassée des logiques de rentabilité, à une véritable politique de gauche, de justice et de progrès social tournant le dos à l’austérité, au chômage et à la précarité.

Nous entrons dans une période totalement nouvelle et inédite de l’histoire politique de notre pays. 

Même si elle est dévoyée par les pièges de la présidentialisation, la secousse est forte : les deux partis, le Parti socialiste et les

Républicains, qui ont dominé la vie politique française depuis 40 ans, sont éliminés au soir du premier tour.

L’aspiration au changement, à un nouveau choix de société, continuera de pousser inexorablement. La mobilisation de la jeunesse et des quartiers populaires est une promesse pour l'avenir.

C'est pour nous la leçon essentielle de cette campagne : rien n’est plus urgent que de continuer à ouvrir à ces nouvelles aspirations, à une véritable démocratie citoyenne, les voies de leur rassemblement pour construire une nouvelle République sociale, écologique, solidaire, respectueuse de la diversité et des attentes de notre peuple.

Ce combat, le Parti communiste entend le poursuivre avec toutes les forces politiques, sociales et citoyennes disponibles.

Nous avons des atouts inédits pour cela.

Nous saluons la campagne de Jean-Luc Mélenchon,de la France insoumise, des militants communistes, du Front de gauche, , des élus communistes et Front de Gauche, les citoyens qui s'y sont investis et qui ont voté. Ce résultat est le leur.

L’engagement de notre parti, de ses militantes et militants, des élu-e-s communistes et républicains dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon a permis des rassemblements prometteurs. Jean-Luc Mélenchon obtient de très bons résultats dans les villes, les cantons, les circonscriptions où le Parti communiste est bien implanté et dispose d'un réseau important de militant-e-s et d'élu-e-s .

Le résultat de Jean-Luc Mélenchon marque un désir profond de changement vers plus d'honnêteté en politique, de justice sociale, de solidarité, de démocratie réelle, de  paix et de respect de l'environnement.

C'est une nouvelle page de la gauche française qui a commencé à s’écrire dans cette campagne. La gauche change d’époque.

Dans l'immédiat, conscients des immenses batailles qui sont à venir et des responsabilités qui incombent à notre parti, nous appelons le 7 mai, lors du second tour de l'élection présidentielle, à barrer la route de la Présidence de la République à Marine Le Pen, à son clan et à la menace que constitue le Front national pour la démocratie, la République et la paix, en utilisant le seul bulletin de vote qui lui sera malheureusement opposé pour le faire.

Marine Le Pen veut une société de haine, du rejet de l'autre, du racisme et de la xénophobie, une société qui divisera ceux qui ont des intérêts communs au profit de son clan et des puissances d’argent, qui substituera aux principes fondamentaux d’égalité et de fraternité dans la République des principes de discrimination entre Français, entre ceux qui vivent et travaillent dans notre pays selon leur origine et leur nationalité. Nous n’en voulons pas.

Marine Le Pen veut un monde dangereux où toutes les aventures guerrières deviendraient possibles, où toutes les rivalités nationalistes seraient encouragées.

Avec Donald Trump, Vladimir Poutine, Bachar El Assad, et les extrêmes droites européennes comme alliés, elle menacerait la sécurité du monde si elle présidait la France, un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU.

Nous ne  le voulons pas.

Nous avons le devoir, pour aujourd’hui comme pour les générations futures, d'empêcher son accession à la Présidence de la République, qui signifierait la prise en main par l'extrême-droite de tous les instruments d’État.

Notre appel pour le 7 mai n’est évidemment en aucun cas un soutien au programme libéral anti-social d’Emmanuel Macron, que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain sans concession, chaque fois qu’il portera atteinte au monde du travail, à ses droits, à nos services publics.

Nous appelons, dans le respect des appels qui seront lancés le 1er mai par les organisations syndicales, à faire de cette grande journée sociale du 1er mai un moment de lutte et de mobilisation sociale contre l’extrême-droite, pour la paix, la démocratie et le progrès social.

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives des 11 et 18 juin prennent désormais une importance cruciale. 

Les citoyen-nes qui ont porté à un haut niveau l'élan de la transformation sociale avec le vote pour Jean-Luc Mélenchon, doivent maintenant transformer l'essai lors des prochaines élections législatives. L'Assemblée nationale peut devenir un contre-pouvoir à la politique qui sera conduite à la suite du résultat du second tour de l'élection présidentielle le 7 mai prochain.

Fort du résultat obtenu ce dimanche, nous pouvons élire un grand nombre de députés  honnêtes, proches de vous, fidèles aux intérêts populaires, comme l’ont été les députés communistes pendant 5 ans, notamment contre les lois Macron ou El Khomri.

Des députés qui résisteront à la droite et à l’extrême-droite, qui ne s’allieront pas avec les députés macronistes pour voter des lois anti-sociales.

Des députés porteurs de résistance et d'espoir face aux appétits de la finance et contre la haine et les divisions.

Les communistes sont déjà pleinement investis dans cette bataille législative que nous savions essentielle depuis le premier jour, à l’égal de l’élection présidentielle.

Le PCF présente et soutient une nouvelle génération de candidate-s à parité pour faire entrer le peuple à l’Assemblée nationale.

Dès ce soir, et dans les quarante-huit heures qui viennent, le Parti communiste appelle les forces de gauche et de progrès, les équipes de Jean-Luc Mélenchon et de la France insoumise, toutes les forces engagées dans la campagne, celles de Benoît Hamon, des  socialistes et des écologistes, des femmes et des hommes désireux de reconstruire une gauche de combat et de transformation sociale et à se réunir, à débattre publiquement et préparer ensemble les échéances décisives à venir, celles du second tour de l'élection présidentielle, du 1er mai, et celles des élections législatives des 11 et 18 juin.

Pour sa part, le PCF s’engage sans attendre dans toutes ces mobilisations.

 

Posté par gerard aubineau à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2017

Attent terreriste 20 avril 2017

 

attentat terroriste:

 le Peuple de France ne doit pas se laisser

entraîner dans la haine et le repli

L'attentat terroriste sur les Champs Élysées est un acte grave,

inqualifiable. Au nom du Parti communiste français, je veux rendre

hommage au sang-froid des policiers. Nous avons une pensée

émue pour toutes les victimes. Nous nous inclinons

respectueusement sur la dépouille du policier mort parce que

policier. Nous présentons à sa famille, ses proches, ses collègues

nos sincères condoléances.

Les communistes français s'associeront à tous les hommages qui

lui seront rendus à travers le pays. Ils assurent de leur soutien les

forces de sécurité appelées à garantir le bon déroulement du vote

démocratique des français.

Le peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine

et le repli. En votant massivement dimanche, nous ferons acte de

résistance contre la barbarie.

Pierre Laurent,

Secrétaire national du Parti communiste français

 

Posté par gerard aubineau à 11:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2017

5 jours de campagne

Chères insoumises, chers insoumis,
 
Ceux/celles qui sont inscrit-e-s sur le site jlm2017 ont reçu un appel à volontariat, 
relayé sur le web :
https://newsletter.jlm2017.fr/links/BJDgdLgUj6e/SyWda9pi/Hkjlct1aas/HkvgQNUsax
 
Nous sommes à 11 jours du scrutin pour le premier tour. Nous ne visons rien d’autres, 
comme objectif, que d’arriver au second. Comme l’avait espéré Jean-Luc Mélenchon,
avant la grande marche du 18 Mars, la dynamique est là. Les militants sont toujours
plus nombreux dans les différents meetings et les sondages montrent
une nette progression, nous positionnant même en 3ème place.
Il faut donc surfer sur cette vague positive et soutenir notre candidat dans ce sprint
final où il aura besoin de tout le monde.
 
A Clamart et secteurs environnants, nous sommes très exactement 53 membres 
(hors sympathisants non inscrits sur le site jlm mais présents
sur cette liste de diffusion) éparpillés dans les différents groupes d’appuis suivants :
 
-« Les insoumis de Clamart » par Ourdia : 27 membres
-« Les insoumis de Clamart » par Clément : 4 membres
-« Les irréductibles clamartois » par Victor Heurtier : 13 membres
-« Lycée Monot insoumis » par Victor Mercier victor.mercier00@gmail.com (4 Membres)
-« Résistants d’issy » par Antoine Berrit, antoine.berrit@orange.fr (seul)
-       « Les autocolleurs nocturnes » par Bastien Ducloux, Bastien23@laposte.net
(4 Membres)
 
Nous sommes ravis du nombre important d’appuis qui montrent l'envie de s’investir 
derrière un projet, un avenir commun.

Nous savons que derrière ces appuis, parfois, le geste vise plus particulièrement
à montrer son soutien, que les agendas sont compliqués pour tout le monde,
que les journées sont déjà bien trop chargées.
Cependant, ce sont dans ces 10 derniers jours que nous allons avoir besoin
de tout le monde. Un changement profond de politique, l’espoir
d’un futur meilleur est à portée de nos mains. A portée de nos efforts.
 
Nous avons besoin de volontaires 
pour tracter dans les différents coins stratégiques du secteur.
Nous avons mardi soir, en réunion, élaborés la liste suivante :
 
-           mardi              18/04  08h00     Métro Mairie d'Issy
-           mardi              18/04  17h00     Gare  de Clamart
-           mercredi        19/04  06h30     Hôpital Béclère
-           jeudi               20/04  17h30     Lidl près Béclère
-           vendredi        21/04  17h30     Carrefour Market av Général de Gaulle
 
Nous avons également besoin urgemment, de personnes disponibles pour tenir des bureaux de vote
sur Clamart. Il s’agit là de quelque chose d’impératif. Il y a 35 bureaux de votes sur Clamart.
Tous, doivent être surveillés par des insoumis. Nous devons être personnellement
garant de la bonne tenue du scrutin et du respect de la démocratie.
Je vous invite à me contacter directement pour être informé des détails.
 
Amitiés insoumises. 
Clément, Gérard, Claude

Posté par gerard aubineau à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2017

Intervention Budget Conseil municipal du 17 mars

Monsieur le Maire , chers collègues

 

Vu que mes collègues de l’opposition ont déjà tous  prient la parole pour parler du compte administratif 2016 et du budget 2017 et que je partage beaucoup de choses  

 je ne vais pas redire les mêmes choses que je vais juste ajouter une toute petite chose. 

Vous passez votre temps à vous plaindre que la ville est en situation difficile. 

 Sous cet argument :

- vous mettez une pression forte sur vos agents et vous les compressez en leur donnant de plus en plus de travail et en ne remplaçant pas les départs 

- de plus, vous avez énormément augmenté les tarifs périscolaires poussant les familles à revenus modestes à laisser les enfants à la maison plutôt que de les mettre à l'étude ou au centre 

Tout ça pour nous présenter un compte administratif avec un résultat excédentaire  de 17 millions d'euros. 

J'ai le sentiment que beaucoup de villes aimeraient être aussi malheureuse que Clamart, avec un résultat je le répète de 17 millions d'euros 

En tant qu’élu de l’opposition vous savez très que je ne voterai pas votre budget   entre vous et moi  il y a des différences énormes de politique et je les assume.

Je vous remercie

Posté par gerard aubineau à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2017

Rassemblement à GAUCHE

La déclaration de Manuel Valls à la candidature d'Emmanuel Macron clarifie le sens de cette candidature.

Celle-ci devient le point de ralliement de tous les libéraux et socio- libéraux.  

Ce choix sonne le regroupement de tous les responsables des renoncements du quinquennat et de la division de la gauche, autour d'une candidature dont les orientations de droite sont désormais clairement affichées.

La véritable candidature du PS est Emmanuel Macron  et non B HAMON  que le PS sacrifie c'est très clair et nous savons où nous allons.

Dans cette situation, face à une menace de droite et d'extrême droite qui s'aggrave encore, il est urgent que toutes les forces de gauche engagées dans la campagne des présidentielles  se rassemblent autour d'un projet profondément ancré  à gauche, d'une campagne et d'une candidature commune.

il est URGENT que B HAMON prenne ses responsabilités et rejoigne la candidature de Jean Luc MELENCHON pour créer les conditions de la victoire.

C'est plus que jamais nécessaire et, désormais, possible dans la clarté.

Posté par gerard aubineau à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2017

6ème République

18 mars 2017 Marche Bastille -- Place de la République  avec Mélanchon

regarde les les photos 

130 000 personnes  Objectif atteint

Votez J L MELENCHON

Posté par gerard aubineau à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mars 2017

Déclaration au Conseil municipal

Monsieur le Maire, chers collègues

Comme vous le savez au dernier conseil municipal nous avons voté  à l’unanimité, un vœu  pour la défense du service public  de la poste

Le texte que j’avais proposé  avait été  amendé par la majorité  municipale.

C’est vrai que ce vœu n’était pas un vœu de gauche comme moi je le défends avec mes convictions mais le but était d’avoir un vote de l’ensemble des élus du conseil municipal afin de faire pression sur la direction de La Poste.

Ce fut un vœu très critiqué par certains  mais il a servi a faire débloquer  la situation et rouvrir les discussions  entre les postiers et la direction régionale de la poste  donc un objectif atteint  pour moi et pour nous tous.

Je tiens à féliciter les postiers en grève depuis plusieurs mois car mener un combat comme ils l’ont fait c’est très remarquable.

Ils défendaient le service public donc notre service public nous qui en sommes les usagers..

Pour Clamart, La direction de la Poste a fini  par accorder les vacances d’emplois et la pose méridienne  de la poste de Clamart en gardant les horaires du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 12h30 mais tous les points ne sont  pas réglés  comme l’acharnement de déplacer les postiers de bureaux en bureaux, la régularisation du  paiement des jours de grève.

Pour le département il reste encore la menace de fermeture  d’une dizaine de bureaux de poste  dans le 92 et 250 nationalement, les services  aux usagers qui se dégradent dans de nombreux endroits, le management inhumain et la répression syndicale.

Un protocole d’accord a été signé par les syndicats SUD AP 92 et FAPT CGT 92 et la direction régionale de la poste

Voila quelques points et  je ne vais pas faire l’inventaire de toutes les revendications.

Nous pouvons être fier d’avoir participé  a ce que la Poste rediscute et finisse par accepter  certaines revendications et se mette d’accord avec les postiers. 

Ce fut une bataille de longue haleine  mais le résultat est la. 

Posté par gerard aubineau à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2017

Lancement des PRESIDENTIELLES

2 recto

1 verso

Posté par gerard aubineau à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2017

Soutien aux postiers

flyer fête Clamart

100% des guichetières et guichetiers de Clamart Centre sont en grève reconductible depuis le 23 novembre : samedi, ce sera 88 jours de grève, un record pour un bureau guichet de La Poste !

Ils s'opposent à une réorganisation avec suppressions d'emplois et fermeture le midi de leur bureau à la clé. Une bataille pour leurs conditions de travail mais aussi pour un service public postal de qualité accessible à toute la population.
 
Au bout de deux mois de grève, ponctués par plusieurs rasshemblements et par des dizaines de visites de bureaux par les grévistes pour populariser leur conflit, la direction a fini par négocier sur les deux principales revendications. Elle est prête à réduire les suppressions d'emplois et à abandonner la fermeture méridienne.
 
Mais La Poste s'acharne à vouloir punir les grévistes en se laissant la possibilité de les déplacer à tout moment sur l'autre bureau de leur secteur...  Elle persiste de plus à vouloir leur retirer de leur paie un maximum de jours de grève, les dimanche et jours de repos compris ! Alors que la proposition de compromis que La Poste a fini par accepter a été faite avant même la grève !
 
Le bras de fer continue donc, et les grévistes ont besoin de soutien financier.

VENEZ SAMEDI 18 FEVRIER à partir de 20H A LA SALLE JACKY VAUCLAIR (MAIRIE DE CLAMART) A LA FETE DE SOUTIEN QU’ELLES ET ILS ORGANISENT !
 

Posté par gerard aubineau à 16:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]